Le skipper du Team BFR – Marée Haute a choisi une route Nord depuis hier, pour aller chercher le flux dépressionnaire venu du large. Ses camarades de tête de flotte ont eux plongé au sud, à l’exception de Jorg Riechers (Lilienthal) désormais dans son sillage.

 

Au nord, François risque de rencontrer des conditions musclées, et c’est sans aucun doute ce qu’il est allé chercher ! Cette stratégie lui a en tous cas permis de prendre la tête de la course dès hier soir et de la conforter ce matin avec une quinzaine de milles d’avance sur les sudistes.

 

En latéral nord/sud, pas moins d’une centaine de milles le sépare ce matin de ses « poursuivants ». Ils vont désormais évoluer dans des conditions météo sensiblement différentes.

 

En soirée, la brise va s’orienter au sud-ouest, pile sur la route… Les solitaires vont devoir tirer des bords de près dans une brise soutenue et une mer formée, il reste encore 750 milles (1400 km) à négocier : les Açores, ça se mérite !