François n’est plus ce matin qu’à 146 milles de l’arrivée. Il glisse à 12 nœuds vers le but et compte ce matin presque cent milles d’avance sur Erwan Le Mené (Rousseau Clôtures). Bref, ça ne pourrait aller mieux !

Une dernière ombre se profile cependant sur ce beau tableau final : le retour de la pétole.

 

La brise médium de nord-ouest 10 à 12 nœuds dont François bénéficie pour le moment va s’essouffler progressivement dans les heures à venir. Le finish de cette épique étape se fera donc au ralenti à partir de la nuit prochaine. La bonne nouvelle, c’est que le skipper du Team BFR Marée Haute n’aura que le vent comme adversaire, puisque ses poursuivants seront pris, eux aussi, dans les griffes de dame pétole.

 

Le Brestois est attendu demain matin à Horta !